Sarah Gay-Balmaz, Master en Sociologie

Les permanences socio-éducatives de La Tuile au Café du Tunnel

Une médiation sociale intégrée à l’espace public

En Suisse, à Fribourg, l’association La Tuile est en charge des problématiques liées au sans- abrisme. En plus de ses activités liées à la réinsertion au logement, l’institution œuvre pour la réhabilitation sociale des personnes précarisées. En ce sens, elle tient depuis janvier 2017 le Café du Tunnel. Ce lieu, accessible et ouvert à tous grâce à une offre de consommations sociales, permet la mixité de différents publics. En ce sens, il permet de développer une plateforme de travail social inédite. La Tuile mobilise ainsi ses collaborateurs dans ce nouvel espace de travail, afin d’accompagner les personnes en rupture, ainsi que le travail socio- éducatif dans la sphère publique.

Ce mémoire présente une enquête de terrain menée lors des permanences socio-éducatives de La Tuile au Café du Tunnel. Il porte sur l’intégration et les implications d’une intervention sociale dans l’espace public. Cette recherche mobilise une démarche ethnographique et s’intéresse au lieu du café, aux principes organisationnels ainsi qu’au déroulement des permanences socio-éducatives. Ce travail articule la perspective socio-spatiale à l’interactionnisme symbolique afin d’analyser la manière dont le travail social de La Tuile s’incarne au Café du Tunnel.

Mots -clés : travail social, sans-abrisme, médiation, permanence socio-éducative, relation éducative, espace, ethnographie, Café du Tunnel, La Tuile, Fribourg