Comment Fribourg gère la problématique SDF ?

Le travail de l’association La Tuile, mandataire de l’Etat de Fribourg pour la prise en charge des personnes sans domicile fixe, a fait l’objet d’un travail universitaire important en 2015-16.

Les résultats atteints par La Tuile sont remarquables en termes de réinsertion par le logement.

Les statistiques démontrent que tous les niveaux d’intervention sont assumés. La dynamique veut assurer aussi bien, la base des prestations d’urgence, que donner les possibilités de sortir de cette étape.

Pour analyser le travail de cette institution, deux travaux universitaires ont été menés sur 18mois. Ces travaux font l’objet d’une publication, qui peut être commandée en cliquant sur le lien ci-dessous.

Deux parties distinctes mais complémentaires composent ce travail.

La première, la monographie institutionnelle, a été élaborée par M. Antoine Sansonnens, étudiant au master en travail social et politiques sociales à l’Université de Fribourg.

Ce texte retrace l’action importante déployée par l’association depuis ses débuts en 1992. Sont notamment analysés, le contexte d’émergence de l’association ainsi que la pertinence de la ligne de développement sur 25 ans.

La deuxième est constituée d’une enquête-terrain, réalisée par Mme Carolyne Grimard, assistante docteure à la Chaire de sociologie, politiques sociales et travail social de l’Université de Fribourg.

Cette recherche a eu pour bases, une immersion dans le travail quotidien de l’accueil de nuit, une analyse du travail communautaire, suivie d’entretiens personnels avec les usagers du centre et des logements accompagnés pour tenter de saisir le rôle de La Tuile dans les trajectoires de sans-abrisme.

Le continuum des services ainsi que le travail « sur-mesure » sont la clé du succès de ce dispositif.

C o m m a n d e r   l’ o u v r a g e

En rapport avec cette thématique, le lien ci-dessous vous permettra de prendre connaissance d’un article publié par Carolyne Grimard sur la sortie des structures d’urgence.

Les personnes sans-abri ont des trajectoires personnelles variées et souvent complexes. Comment penser et organiser les dispositifs d’accueil de nuit afin qu’ils ne paralysent pas leur capacité d’agir et de s’en sortir ?

A lire également un article récemment paru dans La Liberté:
«Huit mois dans l’univers des sans-abri»
pdf La Liberté - 2016.04.05 | pdf